Celle qui voulait tout faire – billet d’humeur

J’ai toujours été curieuse. Petite fille déjà, je voulais toujours en apprendre plus, plus vite. J’étais toujours celle qui levait la main pour préparer un exposé supplémentaire (au grand regret de maman, qui trouvait que j’en faisais déjà bien assez). Je n’arrivais pas à choisir, je voulais tout lire, tout découvrir, et surtout tout comprendre. Il y avait la danse aussi ; après les cours, de nombreuses heures durant, et à l’école, encore. Progresser, me dépasser, je n’en avais jamais assez.

Danser de nouveau – faire du sport régulièrement – me remettre au yoga – essayer la course à pied – prendre des cours de chant – passer un casting pour Disney – faire un karaoké – apprendre le piano – assister à un ballet de l’Opéra de Paris – lire un livre sur l’astronomie – prendre un cours d’oenologie – reprendre des cours de chinois – lire tous les Tintin – progresser en latin – passer l’agrégation. 

Petite fille épanouie, je courais déjà après le temps. Il y avait toujours les copines à la maison, les amis à dîner. Maman et moi enchaînions pour notre plus grand plaisir : les devoirs, les activités, les journées entre filles. Le planning était toujours complet. Chaque bref moment de répit était synonyme d’ennui. Nous faisions donc en sorte qu’ils soient très peu nombreux. Il y avait les jeux et les coloriages avec mamie, et les plaisanteries de papi.

Passer du temps avec mes proches – aller une fois au karting – compléter mon livre de coloriage – accompagner quelqu’un se faire tatouer – prendre le temps de pâtisser – aller à Disney avec mon filleul – découvrir le Puy du Fou – passer mon permis bateau – découvrir les jolis petits coins de Normandie – visiter les châteaux de la Loire – voyager, beaucoup. 

Choisir une filière pour mes études s’est révélé à la fois simple et déchirant. Encore aujourd’hui, j’aimerais étudier les langues étrangères, la psychologie, ou encore passer un CAP pâtisserie. Si j’ai choisi aujourd’hui d’enseigner les lettres, c’est parce qu’elles touchent à tous les autres domaines, ce que je trouve à la fois extrêmement riche et passionnant. Le métier de professeur est parfois dur, souvent merveilleux, et je suis reconnaissante de ce que m’apportent chaque jour mes élèves.

Lire plus, toujours plus – préparer mes cours, les améliorer, constamment – se remettre en question – corriger les copies – aller à la chorale – suivre les cours Sévigné – être présente pour chacun – répondre aux papillons – rire avec les collègues – profiter des petits moments suspendus.

Et bien sûr, il y a vous, il y a le blog. Ce petit coin d’Internet qui fait partie intégrante de mon quotidien depuis plus de trois ans. Une fois encore, je me rends compte de la chance qui m’est offerte. J’aime par dessus tout échanger avec vous et vous rencontrer. Chaque semaine, je prends un immense plaisir à me rendre aux événements organisés par les marques, à découvrir des produits, à écrire de nouveaux articles. Mais toujours, je cours après le temps…

Vous donner de plus en plus envie de venir par ici – échanger davantage avec vous – répondre aux commentaires, aux mails – écrire des billets doux – développer ma chaîne YouTube – proposer plus de vidéos – améliorer la qualité de mes photos – harmoniser mon feed Instagram – travailler sur un projet secret avec Emilie – vous faire rêver. 

Aujourd’hui je suis frustrée de ne pas réussir à réaliser toutes mes envies. Si certaines sont encrées dans mon quotidien, je ne parviens pas à trouver le temps nécessaire pour toutes les assouvir. Elles restent dans un coin de ma tête, et me réveillent la nuit. Elles frappent à la porte de ma conscience, sans lui laisser de repos. Rien n’avance assez vite, rien n’est assez bien. Je suis fatiguée. En écrivant ces quelques lignes, je m’engage à être plus indulgente avec moi, et à me donner plus de temps. Rome ne s’est pas faite en un jour n’est-ce pas ?

Je vous invite à partager vos ressentis, vos envies ou encore vos conseils dans les commentaires. Ce billet humeur, beaucoup plus personnel, est le premier publié par ici ; n’hésitez pas à me dire si cela vous plaît. Je vous remercie une nouvelle fois pour votre présente votre soutien, et vous retrouve très vite pour vous parler de jolis produits,

Soyez d’humeur,

36 thoughts on “Celle qui voulait tout faire – billet d’humeur

  1. Re Coucou, bon j’avais déjà posté un petit mot mais j’ai eu une coupure d’électricité pile poil au moment de l’envoi grrrrr donc je re commence .
    Je te disais donc hiii qu’effectivement les journées n’étaient malheureusement pas assez longues encore moins en hiver ou a 17h il fait nuit, misère …..
    En ce qui concerne ton évolution photos et feed insta, je peux te proposer qu’on se fasse des aprem photos dans paris si tu veux , comme ça on s’aidera mutuellement pour nos insta et nos blogs, donc si ça te dis … pourquoi pas 🙂

    Ps: Hâte d’en savoir plus sur le projet secret avec Emilie
    Gros bisous

    1. Coucou Audrey ! Merci pour ton petit mot (x2 pour la réécriture, haha) ! Très bonne idée, avec grand plaisir ! Plus qu’à trouver une date =) ! Plein de bisous et j’espère à très vite !

  2. Bonsoir Fleur !

    Ceci est l’un des premiers articles que je lis vraiment sur ton blog, c’est aussi la première fois que je laisse un signe de mon passage.
    Tu vois que ça à du bon de prendre le temps parfois… (et pour moi dans ce cas) de s’arrêter et de voir un instant comment vivent les autres et ce qu’il ressentent.
    J’ai beaucoup aimé lire ces lignes en tous cas, j’aime bien la construction de ton article.
    J’ai plongé pendant quelques minutes moi aussi dans mon passé et j’ai également pu entrevoir mon futur idéal bordé de souhaits et de jolis rêves.

    Je te souhaite une belle soirée … A bientôt !

    1. Bonjour Ju, et bienvenue par ici 🙂 ! Merci beaucoup pour ton message. Vos commentaires sont la plus belle des récompenses, et j’adore y répondre et échanger avec vous ! J’espère que tes rêves se réaliseront ; tu as raison, il faut parfois prendre le temps de s’arrêter sur de petites choses ! Très belle journée à toi, et à très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *